Cadre conceptuel pour définir la population statistique de l’économie sociale au Québec

NOUVELLE PUBLICATION
 
Cadre conceptuel pour définir la population statistique de l’économie sociale au Québec
Marie J. Bouchard, Paulo Cruz Filho et Martin St-Denis
 


Il n’existe pas au Québec (non plus qu’au Canada) de statistiques officielles sur l’économie sociale comprise dans sa globalité. Les données existantes sont partielles, ne visant que l’une ou l’autre des composantes de l’économie sociale (coopératives, mutuelles ou organismes sans but lucratif) ou ne couvrant qu’une région à la fois. Ce rapport présente un cadre conceptuel pour guider la collecte de données et la production de statistiques cohérentes et comparables sur l’économie sociale québécoise. L’objectif est aussi de contribuer au développement de la recherche analytique sur l’économie sociale en identifiant des indicateurs pertinents pour la décrire quantitativement. La Définition de l’économie sociale adoptée au Québec en 1996, à l’instar d’autres définitions employées ailleurs dans le monde, montre la primauté de la finalité sociale sur l’activité économique. Partant de cette définition, le cadre conceptuel établit le type d’entités, les statuts juridiques, les secteurs d’activités et un faisceau de critères de qualification des organisations de l’économie sociale. Il établit aussi une typologie des organisations. Le cadre conceptuel permet également d’évaluer les composantes périphériques du champ et de prévoir sa propre évolution. Le cadre conceptuel est à la fois assez général pour témoigner de l’appartenance de l’économie sociale à un mouvement international, et assez particulier pour bien refléter son originalité québécoise.

Cliquez ici pour accéder à l'étude.

For English, click here.